fbpx

L’arrêt probable de l’importation de certains produits au Cameroun

importation Cameroun

Au cours des cinq dernières années,  la question de la dépendance du Cameroun à l’importation de  certains produits a été discutée au sein du gouvernement. Lors du dernier conseil des ministres, les lignes ont bougé en faveur d’une réflexion sur la suppression de l’importation de certains produits au Cameroun.

C’est ainsi qu’un courrier du ministre du Commerce a été acheminé au GICAM (Groupement Inter patronal du Cameroun). Cette lettre vise la proposition d’une liste de produits à ne plus importer.

Aussi, les acteurs de la filière sidérurgie-métallurgie ont saisi le ministre du Commerce sur leur capacité à satisfaire le besoin national en tôles,  fer à béton, limes, brouettes, tubes métalliques, pointes, machettes… Ils se plaignent des importations qui ne favorisent pas l’écoulement de leurs stocks.

A cet égard, il apparait logique de s’interroger sur la nécessité de certaines importations. Pour ce faire, nous pensons qu’il faut des consultations plus élargies et des études approfondies sur les principaux besoins de consommation au Cameroun.

La mise en œuvre de cette volonté sera bénéfique pour l’industrie locale. On constate de nombreuses initiatives entrepreneuriales au fil des années. Toutefois, elles se limitent pour la plupart à des petites unités de production. Évidemment,  les pouvoirs publics doivent soutenir cette dynamique afin d’assurer une  production régulière de qualité.

En revanche, il faudra trouver des moyens de reconversion pour les entreprises importatrices. Une suppression brusque des importations va entraîner la cessation de leurs activités. Ceci induit des pertes d’emplois, une réduction temporaire  des recettes douanières…

Pour l’instant, nous sommes impatients de découvrir la liste des produits interdits d’importation. Nous affichons tout de même des réserves quant à la mise en application de cette décision. Comment pourra-t-on enrayer la contre bande provenant des pays voisins ? Où sommes-nous avec la prescription  de l’utilisation des matériaux locaux pour la construction des édifices publics ?

 

Article similaire :

De 764 à 2564 entreprises alimentaires en 10 ans au Cameroun.

Liens utiles :

https://www.lebledparle.com/societe/1107236-cameroun-le-gouvernement-veut-interdire-certains-produits-d-importation

https://www.237online.com/filiere-siderurgie-metallurgie-le-cameroun-envisage-larret-des-importations/

https://www.investiraucameroun.com/btp/1103-12285-cameroun-s-achemine-t-on-vers-l-interdiction-des-importations-de-certains-materiaux-de-construction-fer-a-beton-toles-clous-etc

 

Laisser un commentaire