Adoption d’un concept innovant de distribution de produits alimentaires frais : cas des boucheries modernes de la SODEPA.

adoption boucherie moderne

Mémoire sur les mécanismes d’adoption d’un concept innovant de distribution de produits alimentaires frais : cas des boucheries modernes de la SODEPA.

 

Auteur : DOUA NDOMBE KOUTOU Boanergès

École : Université Catholique d’Afrique Centrale

Filière : Marketing et stratégies

Niveau : Master 2

Période de soutenance publique : Juillet 2018

 

RÉSUMÉ

               La population du Cameroun depuis ces dernières années connait un accroissement rapide. Cet accroissement de la population s’observe beaucoup plus dans les grandes villes à cause du phénomène d’urbanisation. Yaoundé qui en 1976 comptait 319 000 habitants, compte aujourd’hui 2,8 millions d’habitants. Les populations des zones rurales, en quête d’un eldorado se déplacent vers les grandes villes. Ce qui entraîne de nombreuses conséquences sur le plan alimentaire, car les personnes n’étant plus impliquées dans la production alimentaire deviennent majoritaires. Les habitudes alimentaires ont changé et la pluralité des boucheries artisanales sur le marché ne rassurent toujours pas quant à la qualité offerte. L’Etat dans le souci d’apporter une sécurité et sécurisation alimentaire, a décidé par le biais de la SODEPA de lancer un nouveau concept de boucheries. Ces boucheries appelées « boucheries modernes » viennent améliorer les habitudes alimentaires des ménages. Or par habitude, le ménage fait ses achats dans les marchés collectifs. Et pour un grand nombre le concept des boucheries modernes est étranger. D’où notre préoccupation de déterminer les mécanismes pouvant entraîner une adoption d’un concept innovant de boucheries modernes. L’adoption d’une boucherie moderne peut se définir comme l’achat fréquent et répété de la viande dans cette boucherie. Et nous avons plus d’un tiers des ménages prêts à fréquenter les boucheries modernes, soit 78,67%. Un résultat obtenu de l’étude empirique. Au départ nous avons pensé que les attributs des innovations, les médias de masse, les caractéristiques individuelles, les risques encourus peuvent influencer un comportement à l’adoption de l’innovation. Une étude qualitative et une étude quantitative ont été réalisées auprès des ménages de la ville de Yaoundé. L’utilisation du modèle probit entre nos variables indépendantes et notre variable dépendante a abouti aux réponses suivantes : si la nouveauté présente des avantages sur la qualité et sur l’accessibilité, les ménages sont prêts à y faire fréquemment leur achat. Aussi, ils sont favorables à l’innovation que peut apporter la boucherie moderne. Par contre, la taille trop grande du ménage le pousse à fréquenter les marchés collectifs.

 

N.B : Les travaux de recherche publiés sur notre site justifient au moins d’une appréciation “Très Bien” lors de leur soutenance publique. Nous transmettons fidèlement les écrits des auteurs avec leurs consentements.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *