fbpx

Notre-Dame de Paris : pourquoi tant d’émotions en comparaison aux drames africains?

notre-dame-paris-incendie

Notre-Dame de Paris : une évocation chargée d’émotions qui s’impose dans nos médias camerounais. Bien qu’on note une polarité des sentiments exprimés entre indignation et compassion, il apparaît la popularité de ce terme depuis 48 heures.

A titre d’exemple, la figure ci-après nous renseigne sur l’intérêt de recherche actuel  au Cameroun autour de Notre-Dame de Paris sur Google.

Notre-Dame de Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon toutes apparences, un incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris suscite plus de réactions au Cameroun que la mort de quatre enfants à Wolwordé en quête d’eau potable. Cet état de choses peut paraître anodin mais il ne se généralise pas au niveau africain. Que dire du cyclone Idai au Mozambique?

En observant de près,  les drames français suscitent beaucoup d’émoi dans le monde. Les tueries aux États-Unis,  les tremblements de terre au Japon ou les inondations en Inde ne sont pas aussi médiatisés  comme les attentats de Charlie Hebdo, de Nice…

Pourquoi cette grande sympathie mondiale pour la France ?

La mise en valeur du patrimoine culturel 

         Comme dans tous les pays, il existe des constructions symboliques. Toutefois, la communication qui est faite autour influence l’adhésion des nationaux et des touristes étrangers. Par exemple, de nombreuses personnalités  (chefs d’Etat, artistes, sportifs) et touristes ont eu l’occasion de visiter Notre-Dame de Paris. N’est-il pas normal pour eux  de partager leurs émotions après l’incendie ? Malheureusement, il est difficile de se souvenir des passages des chefs d’Etat et autres personnalités au sein du musée national ou du palais du sultan Njoya ou encore du marché des esclaves de Bimbia. Plus loin, combien de nationaux s’intéressent à leur histoire, aux lieux mythiques, aux musées, monuments ?

– le positionnement marketing de la ville de Paris 

A partir du 17e siècle, Paris a été dénommée la ville Lumière à cause de l’éclairage public qui était une première mondiale. Plus tard, Paris a été associée à la mode, à l’art, à la liberté. C’est ainsi que dans le monde, beaucoup de personnes s’identifient à cette ville. Quand Paris connaît un drame, ces personnes se sentent interpellées. On peut apprécier les efforts au Rwanda de positionner Kigali comme ville de la propreté. Que peut-on dire des images perçues de Douala , de Lagos, de Lomé  ?

– les ambassadeurs informels  de la France 

Il s’agit des personnalités  d’autres nationalités qui affichent un grand attachement à la France. On peut citer Kim Kadrashian, Kanye West, Angelina Jolie, Diane Kruger, Elton John, Eva Longoria, Novak Djokovic… Comment ne pas avoir un grand écho avec ces célébrités? On se souvient qu’au début des années 2000, Serena William arborait fièrement les couleurs de l’équipe nationale du Cameroun lors de ses matchs de tennis. Qu’a-t-on fait pour capitaliser cette identification au Cameroun ? A-t-elle était reçue  officiellement par les autorités sportives au Cameroun ?

La participation des médias nationaux

        Le rôle des médias nationaux n’est pas à négliger. L’adhésion populaire à un message ou à une cause dépend en grande partie de leurs actions. Imaginons que France 24, France 2, TF1 n’avaient pas tout arrêté lundi soir pour se focaliser sur Notre-Dame de Paris. De même,  qu’ils annonçaient juste ce drame  lors des éditions de journaux. Aurait-on eu la même résonance à travers le monde ?

En Afrique et au Cameroun, nous nous plaignons du manque  d’intérêt du monde pour nos malheurs. En réalité, le challenge actuel dans ce monde est de susciter l’attention et de créer  l’empathie. Les grandes puissances de ce monde l’ont compris et utilisent tous les moyens et outils de communication disponibles.

        Il reste que l’un des fondamentaux pour aller à cette guerre communicationnelle est l’identité. En s’appuyant sur les travaux de Berger-Remy (2013) sur la création de l’identité d’une marque, nous constatons que la communication sur nos pays africains peut avoir pour socles :

l’idéologie : les croyances liées à nos pays ;

la personnalité : le type des personnes humaines auxquelles renvoient nos pays ;

– les signes : les traits, dessins, les couleurs de nos pays ;

– les emblèmes : les lieux, les sites touristiques, les produits qui représentent le mieux nos pays.

La plupart de nos États doivent s’armer pour la guerre communicationnelle. C’est triste de voir  nos drames ne pas susciter beaucoup d’émotions internationales. C’est une réalité choquante. Elle doit nous motiver à améliorer nos stratégies de communication au niveau étatique.

Auteur : Josias MIAMDJO, consultant en marketing et stratégies

 

Lectures utiles :

https://www.camfoot.com/actualites/serena-williams-aux-couleurs-du,433.html

http://blog.educpros.fr/isabelle-barth/2013/12/15/la-marque-capital-immateriel-des-ecoles-et-universites/

https://www.theguardian.com/world/2019/mar/18/cyclone-idai-death-toll-climbs-over-120-in-mozambique-and-zimbabwe

https://www.cnews.fr/divertissement/2018-05-02/pourquoi-surnomme-t-paris-la-ville-lumiere-672951

https://www.viepratique.fr/people/20-stars-internationales-tombees-sous-le-charme-de-lhexagone-2-544223.html#item=6

http://buzz.be.com/win/20-stars-internationales-amoureuses-de-la-france-155426.html#eva-longoria-155447

http://www.rumeursdabidjan.net/insolites/faits-divers/item/13851-cameroun-des-enfants-meurent-pour-de-l-eau-potable-des-populations-indignees

https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/video-c-est-lhistoire-de-france-qui-a-brule-pourquoi-l-incendie-de-notre-dame-emeut-autant_3401269.html

http://www.rfi.fr/emission/20190416-france-notre-dame-paris-cathedrale-emotions

A  découvrir 

La présence remarquable de Fo’o SOKOUDJOU, roi des Bamendjou sur Facebook.

 

Laisser un commentaire